Vétérinaires

Chien et Chat





Antiparasitaires externes

Preventif : Advantix, Advantage, Frontline, Seresto



Curatif : Capstar

Alimentation

Hill’s, Royal Canin, Proplan,Advance, Vetcomplex… votre sac de croquettes disponible sous 24h, au meilleur prix (n’hésitez pas à demander nos prix).




Carte de fidélité, remise de 5% au bout de 150€ d’achats.



Gamme complète Clément Thékan

pour le soin des oreilles, des yeux, la beauté du pelage, les articulations….



Vermifuges : sous forme de :

Comprimés : Milbemax, Scanil, Strantel,



Sirop : Opovermifuge,



Pipette Profender,



Pate : Gelminthe.



Chevaux




La vermifugation est un acte important de la vie du cheval, les deux paramètres importants à respecter sont la fréquence et le type de produits.

La pharmacie DECOUTERE vous propose différentes molécules/marques de vermifuges, à des prix compétitifs :



Nos conseils pour assurer une bonne prévention tout au long de l’année.

Administration des vermifuges

Les chevaux adultes doivent être vermifugés 3 à 4 fois par an de manière systématique.
Certains vermifuges peuvent interférer avec des médicaments et anesthésiques, il faut prévenir le vétérinaire en cas de vermifugation récente et lui indiquer le vermifuge utilisé.

Choix des produits :

L’observation des crottins pour déceler la présence de parasites permet d'employer le produit le plus adéquat. Un programme de vermifugation peut être établi en fonction des paramètres de vie du cheval (âge, saison, vie en box ou au pré).
De plus, les oeufs ne sont présents dans les crottins que lorsque le cheval a des parasites adultes, or ce sont parfois les larves qui sont les plus dangereuses. L'absence d'oeufs dans les crottins ne signifie aucunement que le cheval ne soit pas infesté de larves.
Les parasites sont capables de développer des résistances aux vermifuges, c'est pour cette raison que les produits doivent être changé régulièrement, notamment d'alterner benzimidazolés et non benzimidazolés.

Les parasites

Les gastérophiles sont des mouches qui pondent sur les jambes des chevaux, de juillet à septembre, des milliers de petits œufs jaunes pâles, visibles à l'oeil nu. Ces derniers ingérés par les chevaux donnent quelques semaines plus tard des larves qui se développent dans l'estomac.

Ces larves ne sont sensibles qu'à des produits particuliers :
• l’ivermectine (Eraquell=Eqvalan = Furexel)
• la moxidectine, nouvelle molécule de la même famille (Equest)
• les organophosphoré type trichlorfon, seuls (Néguvon, Equigard) ou associés (Telmin+, )

En prévention on peut retirer les œufs à l'aide d'un couteau, ou d'une sorte de pierre ponce prévue à cet effet.
Les larves des habromènes sont responsables des plaies d'été ainsi que de manifestations oculaires. Les habromènes sont fréquents dans le sud de la France et ne sont sensibles qu'aux ivermectines (Eqvalan, Furexel, Eraquell ou Equest).

Vermifugation des Chevaux vivant au pré

Administration des vermifuges :
Il faut vermifuger les chevaux 2 jours avant le changement de parc et non au moment de les changer. En effet il faut 2 jours pour que le vermifuge fasse son effet sur tout le cheval de la bouche à l'anus et dans tout l’organisme. Entre temps, les chevaux rejettent toujours dans leurs crottins les œufs de parasites qui infestent le parc :

si on vermifuge au moment de changer de parc, le cheval sera momentanément sain au bout de 2 jours, mais il aura eu le temps de contaminer sa nouvelle pâture par ses crottins. En revanche les produits restent actifs dans l'organisme suffisamment longtemps pour que le cheval ne se réinfeste pas en restant 2 jours dans son ancien parc.

Il faut aussi vermifuger en même temps tous les chevaux qui vivent ensemble, sinon ils se ré-infestent réciproquement.

Avant d'introduire un nouveau cheval dans un troupeau, on le vermifugera, si possible deux jours avant.

L'importance du parasitisme n'est pas la même tout au long de l'année, la plupart des parasites préfèrent les temps doux et humides du printemps ; c'est à l'automne que les grands et petits strongles sont les plus importants, les larves de gastérophiles ne sont présentes qu'à l'automne : les vermifugations doivent être adaptées à ces rythmes.

Gestion des parcs :

Les parasites infestent en même temps, sous diverses formes, les chevaux et les pâtures, c'est pourquoi il faut diviser ses parcs de manière à pouvoir changer les chevaux régulièrement de parcelle. La rotation idéale consiste à changer tous les 15 jours de parcelle et à laisser chaque parcelle 3 mois sans chevaux : cela nécessite 7 parcelles par lot de chevaux.

Le surpâturage favorise le parasitisme, la densité maximale est d'un cheval par hectare. En conditions naturelles, les chevaux ont des aires de pacage et des aires de défécation bien séparées : si la surface diminue, ce comportement est perturbé. L'augmentation du parasitisme est une fonction exponentielle de la diminution de surface, les zones à crottins contenant environ 15 fois plus de larves que les zones à pâturer.

Le ténia et la douve ont besoin de zones humides pour accomplir tout leur cycle, on a donc intérêt à assécher les mares ou en interdire l'accès, drainer les parcs, n'y conserver que les eaux courantes; comme par ailleurs ces deux parasites sont rares chez le cheval, on ne vermifuge pas systématiquement contre eux.

Les larves de strongles sont détruites par exposition au soleil : on a donc intérêt à faucher ou broyer régulièrement les zones de refus.

En l'absence de chevaux dans un parc, tous les parasites ont disparu en 2 mois, sauf les ascaris qui résistent 2 ans : les chevaux doivent donc attendre au minimum 2 mois avant de revenir sur la même parcelle, et si on a constaté une infestation aux ascaris, il faut traiter le parc avec un engrais chaulé (cyanamide calcique (300 à 500 kg/ha), mais ce produit est polluant pour l'environnement et très cher).

Le fumier doit être stocké au moins un an avant d'être épandu sur des parcelles paturées ou fauchées, sinon il va les infester.

Si vous avez l'opportunité d'alterner l'utilisation de vos pâtures avec des bovins, ceux-ci ne sont pas sensibles aux mêmes parasites que les chevaux, cela permet de mieux casser les cycles parasitaires et de décontaminer les pâtures aussi bien qu'une longue période de repos (alternance bovins/équins par périodes de 6 mois) ; le seul parasite commun est trichostrongylus axei, qui est peu pathogène; la douve n'est retrouvée chez les chevaux que très rarement, uniquement si les parcs contiennent des zones humides, et s'il est partagé en permanence avec des bovins ou ovins. On peut également alterner avec des cultures.

Donner le vermifuge avant un repas (en le rechauffant dans de l'eau chaude s'il est trop difficile à administrer).
ôter régulièrement les œufs de mouches (gastérophiles) sur les jambes du cheval, à l'aide d'un rasoir jetable ou d'une pierre ponce.

Poulains jusqu'à 2 ans :
• Commencer à vermifuger dès le premier mois
• Janvier --> vermifuge à base de Tétrahydro-pyrimidine (comme le Strongid)
• Mars --> à base d'Ivermectine (comme l'Eqvalan, le Furexel) ou de Moxidectine (comme l'Equest)
• Mai --> à base de Benzimidazolé et de probenzimidazolés (comme le Telmin, le Panacur, le Nermikin, l'Equiminthe, le Rintal, le Vermequine, le Némapan
• Juillet --> à base de Tétrahydropyrimidine (comme le Strongid)
• Septembre --> à base d'Ivermectine (comme l'Eqvalan, le Furexel) ou de Moxidectine (comme l'Equest)
• Novembre --> à base d'un organophosphoré seul (comme le Néguvon, l'Equigard) ou en association (comme le Telmin+, le Rintal+), sauf pour les poulains de moins de 4 mois

Adultes :
• Mars/Avril (début du printemps) --> à base d'Ivermectine (Eraquell, Eqvalan ou Furexel) ou de Moxidectine (comme l'Equest). Si aucun ténicide n'a été utilisé durant l'automne précédent : Ivermectine + Praziquantel (Equimax)
• Mai/Juin (fin du printemps/début de l'été) --> soit à base d'Ivermectine (Eraquel , lEqvalan ou Furexel), soit à base de Benzimidazolé et de Probenzimidazolés (Telmin, Panacur)
• Aout/Septembre (fin de l'été/début de l'automne) --> soit à base de Tétrahydropyrimidine (comme le Strongid), soit à base d'Ivermectine (Eqvalan, Furexel ou Eraquell)
• Novembre/Décembre (fin de l'automne) --> soit à base d'un organophosphoré seul (comme le Néguvon, l'Equigard), soit en association (Telmin), soit Ivermectine + praziquantel (Equimax)

Juments Pleines :
Leur bonne vermifugation est indispensable car si elles sont victimes d'une infection parasitaire, il peut en résulter un avortement, un mauvais développement du fœtus et/ou une baisse de la qualité du lait.

• Ne pas vermifuger à partir du 8me mois avec des produits à base de Trichlorfon (comme le Telmin +, Equigard)
• Les vermifuger 2 à 3 jours avant le poulinage, pour éviter toute contamination du poulain, par le lait ou les crottins
• Mars --> à base d'Ivermectine (Eraquell, Eqvalan, Furexel) ou de Moxidectine (Equest)
• Mai --> à base de Benzimidazolé et de probenzimidazolés (Telmin, Panacur,Equiminthe)
• Juillet --> à base de Tétrahydropyrimidine ( Strongid)
• Novembre --> à base d'Ivermectine (Eraquell,Eqvalan, Furexel) ou de Moxidectine (Equest).

Vermifugation des chevaux vivant au Box

Le cas des chevaux vivant au box est le plus simple car leur environnement est relativement stable.

Le parasitisme n'est pas le même qu'au parc :
il est surtout dû chez le poulain aux ascaris et aux strongyloïdes, et chez l'adulte aux oxyures ; cependant tous les parasites peuvent s'y trouver, d'autant que les chevaux peuvent se contaminer lorsqu'ils sortent de leur box pour travailler, ou pour se détendre au pré ou au paddock, ou même par l'intermédiaire de la paille ou du foin.

Administration des vermifuges :
Pour ces chevaux il convient de suivre les règles générales, et on peut prendre exemple sur le calendrier de vermifugations proposé. Cependant le box étant un milieu tiède et humide tout au long de l’année, le parasitisme subit moins de variation saisonnière : on aura donc intérêt à répartir plus régulièrement les vermifugations au fil des saisons (par exemple une tous les trois mois).

On veillera simplement à donner le vermifuge plutôt avant un repas (cf. recommandations sur les emballages en fonction des produits) et on videra le box à fond, 2 jours après l'administration du vermifuge, pour éviter une ré-infestation immédiate (cf. Vermifugation des Chevaux au Parc).

Gestion des box et des paddocks :
La première mesure de prévention est l'entretien régulier des box, dont il faut retirer les crottins le plus souvent possible: en effet le cheval s'auto-contamine en premier lieu en ingérant sa litière souillée.
Dans les box, les parasites se transmettent entre autres par souillure des mangeoires et abreuvoirs par les crottins : il faut travailler la disposition des accessoires pour que le risque de souillure soit minimum, et les nettoyer régulièrement.
Attention, les chevaux peuvent se contaminer en cas de changement de box, mais aussi dans les paddocks de détente : on peut adapter le calendrier en fonction des changements de box éventuels, et traiter les paddocks comme des parcs (rotation ou décontamination).